En accès membre, 15 fichiers pdf à télécharger !

Le Tour des Bastides - VTT LibreLe circuit des bastides albigeoises est relativement peu connu, en France comme ailleurs. Même beaucoup d’habitants du Sud-ouest ignorent l’existence de ses villages fortifiés, témoins de notre histoire et de notre culture, dans le cadre verdoyant du département du Tarn. La création des bastides autour de Albi au 13ième et 14ième siècle, répondait à la nécessité de reconstruction et de repeuplement du pays d’oc après les croisades contres les cathares, autrefois appelé croisade albigeoise.

Relief et géomorphologie

Le Tarn présente une palette de paysages particulièrement riche et variée. Les bastides albigeoises forment un ensemble le plus intéressant par leur diversité naturelle, façonnée par l’activité humaine. Les limites nord-ouest du département sont définis par les falaises des gorges de l’Aveyron, puis le relief vallonné est marqué par la forêt de Grésigne, des champs de colza, de céréales ou de tournesol et du vignoble gaillacois. Bien que par moments menacé par la « modernisation », le patrimoine rural a survécu: les paysages n’ont guère changé, les bastides albigeoises et autres villages ont gardés leur caractère, tandis que les chemins ruraux sont réhabilités par le département du Tarn dans le but de promouvoir la randonnée.
Les bastides (Pays de Grésigne)

  • Puycelsi : classé parmi les plus beaux villages de France, le village reste blotti à l’intérieur de ses 800 mètres de remparts, flanqués de tours et percés de portes fortifiées, miraculeusement préservés après tant de sièges, ceux des croisés de Simon de Montfort ou, plus tard, des huguenots. A proximité, la forêt de la Grésigne, riche de sa flore et de sa faune, conserve, derrière les vestiges du mur de Louis XIV dont Colbert la ceintura, les secrets de l’art de ses maîtres verriers disparus.
  • Castelnau de Montmiral : des six portes ouvertes dans les remparts, il n’en reste que trois aujourd’hui ; quant au château érigé au XIIIe siècle, il fut détruit pendant la révolution. .
  • Larroque : c’est un petit village pittoresque construit entre rivière et falaises impressionnantes dans lesquelles de nombreuses grottes ont été creusées au fil du temps : elles sont le témoignage d’habitats préhistoriques. .
  • Cordes : à l’extrémité ouest du Pays de Ségala, en bordure de Grésigne, la cité fut fondée en 1222 par le comte de Toulouse dans la période de reconquête occitane qui suivit la mort du chef de la croisade lancée contre les Cathares du Midi déclarés hérétiques. Cordes est la première et la plus importante des bastides, c’est-à-dire des villes nouvelles, créées pour recueillir les populations que la guerre avait privées de toit et de feu.
  • Penne : serré autour des ruines de son château, véritable nid d’aigle perché sur un éperon rocheux, le village a gardé quasi intact son aspect médiéval. Dominant les gorges de l’Aveyron, le vieux village accroché au rocher, est très pittoresque. Il faut le visiter à pied pour arpenter ses ruelles pavées, découvrir les façades de ses maisons anciennes, et un peu plus haut s’aventurer dans les ruines du château.
  • Vieux : c’est St Eugène qui fonda à Vieux un de premiers monastères de la région et qui donna au village son caractère de « sauveté ». A partir du VIIe siècle, le lieu devint un important centre de pèlerinage. De son passé architectural, le village ne dispose plus que d’une tour de l’ancien château et le moulin de la Tour gothique du XIVe siècle qui serait un vestige de l’ancien monastère. .

Présentation façon « UTAGAWA »

Accès au départ Voiture : vous partez à votre convenance en fonction de votre département d’origine.
Recherche d’hébergement Vous pouvez, en respectant les lieux et habitants trouver des « bivouacs » en nature sans problème.
Remarques sur la difficulté Ce parcours est une belle balade sans difficultés majeures. Mieux vaut (on ne change pas notre conseil) mettre le derrière sur le vélo de manière régulièe tout de même.
Remarques sur l’engagement On ne peut pas dire que le parcours soit très difficile. Il demeure un parcours de VTT avec aléas et fatigue. Très peu de portage…
Commentaire des auteurs sur la sortie Ce raid a été effectué au prntemps avec un groupe de 10 personnes au maximum.
Praticabilité Aucune difficulté à partir du moment où on part au printemps ou en été..
TOPO / TRACE Sur le net vous avez de nombreuses possibilités (trace GPS sur UTAGAWA, …). Deux écoles : les adeptes du « tout cuit » et ceux qui aiment « fouiner » dans les cartes… avec les traces GPS on peut parfois (souvent) passer à coté d’un « single » magique. Nous (enfin Eric) aime bien se plonger dans le cartes (relief, difficulté, anciens sentiers,point d’eau, possibilité ravitaillement,…). Vous pourrez télécharger (en mode membre) nos « docs » afin de construire votre périple.
Notation

Si vous souhaitez télécharger le(s) PDF pour organiser ce périple, devenez membre de VTT libre…

Laisser un commentaire